Sommeil et température

Publié par webmaster@fealing.eu le

une femme de dos face à un coucher de soleil
une femme de dos face à un coucher de soleil

Sommeil et température corporelle

La température du corps est le reflet de l’horloge du sommeil ! Il est démontré scientifiquement (étude IPSOS / INSERM) qu’elle suit un cycle de 24H. Par conséquent, la température influe sur les périodes de sommeil et d’éveil.

Un mécanisme thermorégulateur

La chaleur a un impact sur notre thermorégulation. Un mécanisme régulateur naturel qui permet un équilibre constant entre production et perte de chaleur responsable de la qualité du sommeil. 

Selon une enquête de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 42% des Français déclarent être susceptibles d’être réveillés par la température. 

« L’exposition au froid ou à la chaleur entraîne une perturbation de la structure du sommeil, qui se traduit par une augmentation des éveils intra sommeil, une diminution du sommeil à ondes lentes et une fragmentation du sommeil paradoxal ».
Dr Muzet

Pendant nos périodes éveillées, l’organisme va au cours de la journée s’autoréguler pour maintenir notre corps à une température optimale pour veiller à notre bon fonctionnement. En théorie, le corps se refroidit pendant la phase où l’on dort. Et se réchauffe lorsque l’on est éveillé. Mais les mécanismes de régulation thermique sont moins efficaces lorsque nous dormons. Parce qu’ils demandent beaucoup trop d’énergie à notre cerveau qui fonctionne au ralenti. 

La température corporelle se régule en fonction des différentes phases de sommeil dans laquelle nous sommes (éveil, phase de sommeil lent, phase de sommeil paradoxal, phases de sommeil profond). Par exemple, lors de la phase de sommeil paradoxal, la tension artérielle chute, la respiration ralentit et la température diminue naturellement.

La température ambiante

Les facteurs d’environnement ont un impact important sur le temps d’endormissement et la qualité du sommeil. La température de la pièce idéale est entre 16° et 18°. Durant les chaudes nuits d’été, n’hésitez pas à mettre un ventilateur ou garder la fenêtre entrouverte. A contrario, un chauffage ou une couette bien chaude pendant l’hiver.

La somnolence est donc maximale lorsque la température corporelle diminue. Et les difficultés d’endormissement apparaissent au contraire lorsque la température de notre corps est trop élevée. Donc dormir dans un endroit frais peut signaler à votre corps qu’il est temps pour lui de se reposer. 

Quelques conseils

  • Aérer la chambre
  • Boire de l’eau en quantité suffisante pour activer le mécanisme de sudation qui fera baisser votre température corporelle au cours de la nuit 
  • Éviter les activités physiques avant le coucher 
  • Privilégier du linge de lit en coton ou en lin
  • Prendre un douche avec de l’eau froide en été

Il faut donc retenir que la température interne conditionne les périodes de sommeil et d’éveil. À ce titre, la chaleur est un somnicament (un médicament naturel du sommeil) qui peut aider à influencer les horloges biologiques afin d’améliorer les performances. C’est pourquoi, il est conseillé d’éviter le sport avant de dormir, car cela augmente la température corporelle.

Suivre notre actualité sommeil !
Catégories : Sommeil adulte

1 commentaire

La méditation pour favoriser l’endormissement - Fealing · 15 juin 2020 à 15 h 56 min

[…] une meilleure gestion des émotions […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *