Les troubles du sommeil : l’apnée du sommeil

Publié par webmaster@fealing.eu le

un homme crie la tête dans un sachet en plastique
un homme crie la tête dans un sachet en plastique

Les troubles du sommeil : l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil n’est autre qu’une difficulté de la respiration pendant les heures de sommeil. Le patient arrête d’expirer ou d’inspirer pendant au moins 10 secondes. Il se peut juste que son débit respiratoire diminue et qu’il ronfle beaucoup. Ses heures de sommeil se trouvent donc réduites, voire affectées de manière globale. Il existe trois types d’apnée du sommeil : SAOS (apnée obstructive partielle ou totale), l’apnée centrale du sommeil (SACS), ou apnée mixte (mélange des deux premiers type). 

La plupart du temps, les personnes souffrant d’apnée du sommeil n’en sont pas conscientes. Ce sont les proches comme un conjoint qui tire la sonnette d’alarme.

Quels sont les facteurs à l’origine de l’apnée du sommeil ?

Le surpoids peut être mentionné comme étant un grand facteur du syndrome d’apnée obstructive du sommeil ou SAOS. Un cou avec un diamètre inférieur à la moyenne peut favoriser ce trouble de sommeil. En effet, l’air dans les voies respiratoires pourrait être bloqué si ce patient au cou anormalement rétréci s’étend endormi sur son lit. 

L’apnée du sommeil est surtout engendrée par la perte de tonus au niveau des muscles qui soutiennent les voies respiratoires. D’autres anomalies physiques comme les amygdales de grande taille sont aussi à l’origine de l’apnée du sommeil. Un dysfonctionnement de la commande de la respiration au niveau du cerveau peut aussi l’entraîner (SACS). 

Quels sont les impacts du syndrome de l’apnée du sommeil ?

En ce qui concerne les conséquences de l’apnée du sommeil, une fatigue anormale au réveil et une somnolence durant la journée.

Le SAS cause une baisse de l’oxygénation sanguine pouvant faire apparaître chez le patient d’autres maladies comme l’hypertension artérielle, d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébrale. La qualité de vie du patient se détériore progressivement si l’apnée du sommeil n’est pas traitée sérieusement. Le patient développe des troubles de mémoire et de concentration. 

Sa réactivité face à un danger imminent diminue de façon étonnante. L’apnée du sommeil peut créer la baisse de la libido chez le patient. Des dysfonctionnements érectiles peuvent être observés. De plus, le ronflement du patient peut devenir un sujet de dispute dans la vie conjugale. La baisse d’interaction sociale pourrait conduire le patient à sombrer petit à petit dans la dépression. 

Quelles sont les solutions pour venir à bout du SAS ?

Avant tout il est important d’effectuer des tests chez un médecin spécialisé pour confirmer le diagnostic de l’apnée et déterminer le type. L’examen le plus courant et complet est la polysomnographie. Un changement de style de vie s’impose : à commencer par l’alimentation saine et l’abstinence des boissons alcoolisées, du café et du tabac. Le patient devrait également rectifier sa position pour dormir : arrêter la position dorsale et adopter la position sur le côté. 

Le patient peut aussi porter un masque de ventilation spécial pendant son sommeil nommé APPC (Appareil à Pression Positive Continue).Ce masque est relié à un dispositif qui envoie de l’air dans les voies respiratoires. Ainsi, ces voies restent ouvertes pour éviter la survenue des apnées.
Le traitement chirurgical peut être envisagé : l’enlèvement des amygdales, par exemple. Enfin, vous pouvez aussi vous tourner vers les remèdes homéopathiques pour venir à bout de l’apnée du sommeil.

Suivez notre actualité sommeil !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *